Publié par : Cyrielle | avril 18, 2008

La télévision irlandaise en bref

En Irlande, on compte 4 chaînes de télévision principales, RTÉ One, RTÉ Two, TV3 et TG4 (quelle preuve d’ originalité dans les noms!) que possèdent chaque foyer :

RTÉ One & RTÉ Two appartiennent au groupe Radio Telefis Eireann et sont les 2 chaînes nationales indépendantes d’Irlande ;

TV3, pour sa part, est la 1ère chaîne privée et indépendante du pays.

– enfin TG4, chaîne gaélique, est une filiale de Radio Telefis Eireann.

Mais, comme à peu près partout dans le monde aujourd’hui, les foyers irlandais ne se contentent pas de seulement 4 chaînes de télévision!! La plupart possèdent un pannel de 20 chaînes environ, anglaises pour la majorité (Channel 4, Sky News, Comedy, etc.)… et ce pour un coût d’environ 40€ par mois.

Publié par : Cyrielle | avril 18, 2008

Le gaélique, langue officielle… en voie de disparition ?

L’Ile d’Emeraude est très attachée à sa culture et à sa langue. Ainsi, le gaélique (ou l’irlandais) est la langue officielle du pays, devant l’anglais. Et pourtant… la langue se perd! En effet, seules quelques 70 000 personnes parlent le gaélique quotidiennement, et ce, dans les zones plutôt rurales de l’Irlande. Partout ailleurs, l’anglais domine les débats!

Le gaélique disparaît… et ce n’est pourtant pas les efforts qui manquent! En voici quelques-uns :

– le gaélique est obligatoire jusqu’à la fin du lycée ;

– de très nombreux associations/instituts agissent pour la conservation, voire la survie, de la langue dans divers domaines : musique, spectacle, etc. ;

– sur Google (http://www.google.ie), il est possible d’effectuer sa recherche soit en anglais soit en gaélique ;

– il existe 5 stations de radio et 1 chaîne de tv (l’une des 4 principales de la tv nationale !) qui diffusent quotidiennement des programmes en gaélique…

… mais voilà le problème : presque personne n’écoute ces stations de radio ou ne regarde cette chaîne de télé!!

Ces efforts sont donc ils vains ? Disons plus modérément que si la langue n’est certes plus pratiquée par les irlandais dans la vie courante, la maintenir comme enseignement obligatoire à l’école permet aux jeunes irlandais d’être sensibilisés au patrimoine culturel de leur pays. Et c’est peut-être précisément là la seule chose à espérer! Et d’ailleurs, ça a l’air de plutôt bien marcher : en effet, la plupart des Irlandais que j’ai rencontrée à Dublin sont très souvent fiers d’apprendre aux étrangers quelques mots en gaélique… comme s’ils nous transmettaient un petit bout de leur histoire !

Voici justement un petit florilège des mots que j’ai consciencieusement appris depuis mon arrivée (sans les accents) :

Dia dhuit : bonjour

Slan leat : au revoir

Is mise Cyrielle : je m’appelle Cyrielle

Conas a ta tu : comment vas-tu

Ta me go maith : je vais bien

… Et pour info, Eire : Irlande

Pour insister sur le paradoxe existant autour du gaélique, je précise que la plupart des affichages urbains (panneaux de route, d’orientation, touristiques, noms des rues, etc.) sont indiqués à la fois en anglais et en gaélique (la langue irlandaise). Mais, encore une fois, rares sont les irlandais qui lisent les indications en gaélique…

Publié par : Cyrielle | avril 7, 2008

Le bus, un puissant outil de communication…

… étrange, mais vrai!!

A Dublin, le bus, c’est le moyen de transport principal! Et d’ailleurs, on s’en aperçoit très vite en se baladant dans la ville : les bus envahissent les rues!! A croire que la couleur nationale n’est pas le vert mais le jaune!

Les annonceurs adaptent le format de leur publicité aux bus dublinois, un format plutôt original (horizontal avec une colonne verticale). Originalité, visibilité et cible large… voici les ingrédients grâce auxquels Dublin BUS, la compagnie privée de transports en commun fait recette!

Et voilà ce que donne le bus dublinois en version relooké!

The Irish Times est LE quotidien emblématique de l’Irlande, alors que L’Irish Independent, pour sa part, est celui qui vend le plus d’exemplaires (près de 165 000 par jour en Irlande).

The Irish Times

The Irish Times bénéficie d’une réputation plus que favorable auprès du public. Son passé historique, sa pérennité et ses dirigeants en sont les raisons principales. Plutôt libéral et social démocrate, The Irish Times a cependant beaucoup souffert en 2001 suite à la vague de licenciement (de 250 employés!) menée par le groupe. Si l’image du journal a été ébranlé, les dirigeants étaient là pour « limiter les dégâts » ; en effet, célèbres auprès du public, ils sont une valeur sûre pour l’image et la popularité du journal.

The Irish Independent

De son côté, The Irish Independent est plutôt perçu comme populiste et ultra libéral en économie. Ce qui fait aujourd’hui son succès sont surtout ses suppléments et notamment sa publication du dimanche, The Sunday Independent. A noter que The Irish Independent est publié sous deux formats différents : broadsheet et tabloïd (grand et petit format)… afin de s’adapter à tous ses lecteurs.

Concernant les tarifs de ces quotidiens, l’Irish Times coûte 2€ et l’Irish Independent 1,80€. Ce qui équivaut à peu près au quotidien Le Monde en France (1,30€) si l’on considère le niveau de vie bien plus élevé en Irlande qu’en France!!

Evidemment, comme leurs voisins étrangers, The Irish Times et The Irish Independent possèdent leur propre site Internet :

Le premier s’est lancé dans l’aventure Internet dès 1994 avec pour objectif de toucher la population irlandaise présentes un peu partout dans le monde (notamment aux États-Unis). Page d’accueil épurée et contenu diversifié sont les principaux ingrédients de sa recette. Malheureusement, les archives sont payantes depuis 2002…

Néanmoins, le site Internet de The Irish Independent est plus professionnel que celui de son concurrent The Irish Times ; en effet, il s’apparente plus un réel site d’informations continues. Sa présentation et son contenu rappelle celui du quotidien français Le Monde. Il est complet et très riche.

Voici les liens vers les 2 sites Internet :

http://www.ireland.com

http://www.independent.ie

Publié par : Cyrielle | mars 31, 2008

« Metro » à Dublin

Le tout premier journal gratuit à voir le jour à Dublin est Metro.

Metro

Journal international, distribué dans les plus grandes villes mondiales, Metro est présent à Dublin, depuis 2005 seulement (en France, lancement en 2002). Aujourd’hui, Metro à Dublin c’est, par jour, plus de 75 000 exemplaires distribués et près de 200 000 lecteurs, atteignant ainsi 21% (non négligeable!) de la population dublinoise.

La distribution s’effectue autour des points stratégiques de la capitale, à savoir surtout les rues du centre ville et les stations de bus (principal moyen de transport à Dublin). Tous les matins, le journal Metro envahit littéralement le paysage du centre ville dublinois. A tel point que quitter l’avenue centrale de Dublin, O’Connell Street, sans un Metro sous le bras, est un pur miracle! En effet, difficile de se frayer un chemin parmi les petits bonshommes en bleu chargés de la distribution du journal et présents tous les 10 mètres sur l’avenue!!

Néanmoins, la distribution de Metro est assez peu disséminée sur l’ensemble Dublin, puisqu’en dehors du centre-ville, il est plutôt difficile de se procurer le journal.

Enfin, précisons que l’ogre Metro n’a pour l’instant que peu de concurrents à sa taille sur Dublin!

Publié par : Cyrielle | février 4, 2008

Bienvenue à tous!

C’est parti pour 6 mois en Irlande (« l’Ile d’Emeraude », ainsi surnommé pour ses paysages verdoyants) !!

Je pars pour mon stage de fin d’études dans la communication.

L’idée de ce blog est que vous puissiez découvrir cette superbe ville, à travers mon aventure.

Enjoy !!!

Catégories